CONTENU
Recherche
Recherche
Infos diverses
Réédition :
CHARLES DEMIA
et les Origines
de l'Enseignement
Primaire
Charles_Demia.png
de G. Compayré
_________________
ANCIENNES
USINES A EAU
Volume 1
ST JEAN LE VIEUX
PatcouvertureVol1.jpg

Visites

 83187 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Les noms de lieux, dont nombre aujourd'hui inusités ou disparus, sont autant d'éléments de la mémoire collective. Ils sont nés, ont évolué, beaucoup ont disparu, certains demeurent intacts depuis plusieurs siècles, d'autres nous parviennent à l'état de "fossiles". Les noms de lieux sont formés d'un étymon suivit parfois d'un suffixe. L'étymon est toujours un nom commun utilisé comme nom propre ; il a toujours "un pouvoir caractérisateur" désignant un lieu de manière unique dans son environnement. Il arrive pourtant fréquemment que les noms de lieu échappent à toutes tentatives d'explication.

Pour connaître les noms de lieux et voir leur l'évolution au cours du temps, nous réalisons un relevé à partir de
l'état de section du cadastre dit napoléonien, puis par collecte orale, et enfin au sein des minutes notariales les plus anciennes trouvées.

Avant l'élaboration du cadastre, les parcelles possédaient toutes un nom qui servait à les distinguer dans leur usage, mais aussi dans les transactions. C'est ce que nous appelons aujourd'hui les micro-toponymes, les espaces plus importants étant logiquement les toponymes. A l'occasion de l'élaboration du premier cadastre nombre d'entre eux ont été déformés, souvent à cause de la perte antérieure du sens, mais aussi en raison des différences de culture et de langage entre les intervenants. Le nouveau cadastre a parfois réparé ces erreurs.
Nombreux sont les noms de lieux ou de personnes qui se prononcent actuellement à la française. Il convient donc, pour mieux cerner la toponymie locale, de nous rappeler des anciennes règles.

Les "x" et "z" placés à la fin des noms indiquent la manière de prononcer la voyelle qui précède. Le "x" pour une voyelle tonique, et le "z" pour une voyelle affaiblie, à peine marquée. Ces consonnes finales ne se prononcent donc pas. Ainsi, Gex se dit [jԑ]  et on le rencontre écrit parfois "Jay" par ignorance.  Allet, Alex, Hallay, sont les mêmes noms. Pour Culaz, Combaz, Pettaz, Fetaz, l'avant dernière syllabe est accentuée, le "a" est presque un "e" et le "z" est muet. Le  son "ou" [u] s'écrivait "o" ou "ou". Ainsi, Fornier et Fournier sont le même patronyme prononcé [furɲe] ; idem pour Bournet, Bornay, Bornex.

Pour l'écriture des sons il est conseillé d'utiliser l'Alphabet Phonétique International illustré ci-après par des sons connus :

 

a, amie, patte [a] père, soupe [p]
ah, pas, pâte [ɑ] terre, vite [t]
premier  [ə] cou, qui, sac, képi [k]
y, il, épi, lyre  [i] bon, robe [b]
ou genou, roue [u] dans, aide [d]
eau, dôme [o] gare, bague, gui [g]
fort, donner, sol [ɔ] feu, neuf, photo [f]
une, rue, vêtue [y] sale, celui, nation, ça [s]
blé, aller, chez, épée  [e] chat, tache, schéma [ʃ]
ai, lait, merci, fête [ԑ] vous, rêve [v]
hein, brin, plein, bain  [ɛ̃] zéro, maison, rose [z]
eux, deux, peu [ø] je, gilet, geôle [ʒ]
peur, meuble [œ] lent, sol [l]
sans, vent [ă] rue, venir [ʀ]
ton, ombre, bon [õ] mot, flamme [m]
lundi, brun, parfum [ĩ] nous, tonne, animal [n]
agneau, vigne [ɲ]
 SEMI-CONSONNES
hop ! [h]
yeux, paille, pied, panier [j] héros, onze, yaourt (pas liaison) [']
oui, fouet, joua, joie  [w] camping (anglais) [ɳ]
huile, lui  [µ] espagnol : iota ; arabe khamsin [χ̞]

La toponymie vue par un géographe

Roger Brunet, né en 1931 à Toulouse, géographe français, professeur des universités et directeur de recherche émérite du CNRS, a publié chez CNRS Éditions un ouvrage concernant la toponymie, intitulé « Trésor du terroir, les noms de lieux de la France ».

Roger Brunet de par sa formation traite la toponymie de manière différente et complémentaire de celle des linguistes, comme il l’a expliqué dans « LA MARCHE DE L’HISTOIRE » de Jean Lebrun sur France Inter du 6 janvier 2017. Réécouter.

Les conférences de Gaston Tuaillon - Le Franco-Provençal


Biographie de Gaston Tuaillon.

1 .Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 1ére partie 
2. Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 2ème partie.
3. Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 3éme partie
4. Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 4éme partie 
5. Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 5éme partie
6. Le Franco-Provençal par Gaston Tuaillon 6éme partie

Prononciation des noms arpitans (savoyards et suisses)


Date de création : 20/01/2012 @ 15:49
Dernière modification : 20/01/2017 @ 09:07
Catégorie : CONTENU - TOPONYMIE
Page lue 2336 fois
  Suivant