CONTENU
Recherche
Recherche
Infos diverses
Réédition :
CHARLES DEMIA
et les Origines
de l'Enseignement
Primaire
Charles_Demia.png
de G. Compayré
_________________
ANCIENNES
USINES A EAU
Volume 1
ST JEAN LE VIEUX
PatcouvertureVol1.jpg

Visites

 83187 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

1783-1868

Peintre paysagiste et animalier de L'Ecole Lyonnaise.

Propriete_Duclaux.png
Le propriété d'Antoine-Jean Duclaux à Hauterive en 1827
Jean Antoine Martin Duclaux est à Lyon le 26 juillet 1783 d'une famille de négociants. Ses parents le destinaient au commerce, mais c'est comme secrétaire du général Compère qu'il débuta à Naples. Son séjour en Italie confirma son talent pour les arts. De retour à Lyon il embrassa son art avec les conseils des grands maîtres de l'Ecole Lyonnaise. Très vite ses tableaux animaliers furent remarqués et le premier parut à l'Exposition de Paris en 1812. Présenté à la reine Hortense en séjour à Aix-les-Bains, il reçut bientôt de sa part deux commandes de tableaux dont le portrait de la reine, actuellement au château d’Arenenberg, en Suisse. Son talent vigoureux et fin le rendit vite célèbre.

Vers 1820, il acquiert la propriété bourgeoise des Laporte à Hauterive, parcelles N°1179 et 1180, qu'il appelle  « La Rustiquette ». Le notaire Anthelme Jean Laporte et le peintre sont en relation par un beau-frère commun : Jacques Claude Joseph Chandelux. Antoine-Jean Duclaux revend ce bien avant 1835 : à cette date c'est l'avocat Favre Gilly qui en devient propriétaire. L'ancien bâtiment possédé par Duclaux est ensuite profondément transformé.

En 1821 il signe Vue de Saint-Jean-le-Vieux.

Antoine-Jean Duclaux nous a laissé également de nombreux dessins au crayon rehaussé de blanc sur papier de couleur :
- Le château de Varey en ruines ;
- Le chemin de Saint-Jean-le-Vieux à Hauterive (Aujourd'hui baptisé route de Bourg) ;
- Pont à Saint-Jean-le-Vieux ;
- L'Oiselon à Hauterive ;
- A Hauterive ;
- Maison Duchenai à Hauterive.

 hauterive-maison_duchenai-220x390.jpeg
"Maison Duchenai à Hauterive" 220 x 390 mm - Source : Visages de l'Ain, juillet-août 1979
Actuelle rue du Puits

A partir de 1836 il associe à la peinture la technique du dessin et des eaux fortes. Vers 1860 Ingres se prend d'admiration devant ses gravures. Celui-ci le présente comme correspondant de l'Institut où il fut admis le 25 juillet 1863.
A quatre-vingt-cinq ans il dessine toujours avec l'entrain et la gaîté de sa jeunesse.

Il meurt le 21 mars 1868 à Sainte-Foy-lès-Lyon.



Sources :


- Notice sur J.-A.-M. Duclaux, peintre : sa vie et ses oeuvres, Paul Eymard, Imprimerie de Pitrat Ainé, 1869.
- Visages de l'Ain - Le Bugey vu par Antoine-Jean Duclaux, Article d'Evelyne et Henri Pansu, juillet-août 1979.
- Antoine-Jean Duclaux 1783-1868, Evelyne Pansu, Françoise Dupuis-Testenoire, Lyon 1990.



Date de création : 13/11/2013 @ 10:55
Dernière modification : 13/11/2013 @ 19:30
Catégorie : CONTENU - CELEBRITES-NOTABLES
Page lue 2530 fois
Précédent  
  Suivant