CONTENU
Derniers billets
Recherche
Recherche
Infos diverses
Réédition :
CHARLES DEMIA
et les Origines
de l'Enseignement
Primaire
Charles_Demia.png
de G. Compayré
_________________
ANCIENNES
USINES A EAU
Volume 1
ST JEAN LE VIEUX
PatcouvertureVol1.jpg

Visites

 90799 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
On peut voir dans le rôle des syndics de l'Ancien Régime les prémices de la municipalité, dans le monde rural : ils sont élus par les communautés de villageois pour organiser et gérer les obligations communautaires qui leur échoient. En outre, ils sont chargés de relayer les ordres des intendants de province dans les paroisses campagnardes.

A la Révolution de 1789, chacune des 40 000 communes est dotée d'un maire, ou agent municipal, élu au suffrage universel pour 2 ans par les contribuables les plus aisés, les pauvres étant donc exclus. Pendant un siècle, le statut de maire évolue constamment au gré des régimes. Dans un soucis d'efficacité, en 1795 les municipalités sont représentées dans un conseil cantonal composé d'un élu par commune. Les maires sont placés sous l'autorité de leur président.

Sous le Premier Empire et la Restauration, les maires des petites communes sont nommés par le préfet.

En mars 1848 le suffrage universel est rétabli.

Après le coup d'état de Napoléon III, en décembre 1851, les élus républicains sont révoqués. Les maires sont à nouveau nommés par le pouvoir central, les conseillers municipaux restent cependant élus au suffrage universel.

Avec la IIIème République, l'élection des maires ne reprend qu'en 1888. Elle ne sera définitive qu'après le Régime de Vichy qui rétablit momentanément les révocations ou dissolutions des composantes municipales pour les communes de plus de 2 000 habitants. Les femmes ne votent, en France, qu'à partir de 1945.

 

mairie.jpg

Mairie-école construite entre 1841 et 1844, sur les plans de l'architecte Waroquet de Nantua


Les anciens maires


PAULY Jean-Baptiste, maire cité en l'An III.

DUBREUIL Claude Joseph, agent municipal, cité en l'an IV.

DUBREUIL Joseph, agent municipal, cité en l'an V.

MOREL Jean-Simon, nommé maire en 1800. Egalement conseiller de l'arrondissement de Belley. Né le 20 janvier 1761 à Cerdon, décédé le 19 mai 1814 à Saint Jean-le-Vieux. Il y fut notaire de 1787 à 1814, et s'y est marié le 5 mai 1796 (16 Floréal an IV) avec Renée Marie Jourdain, fille de Claude Joseph Jourdain, Ecuyer, et Marguerite Gabrielle Revel.

GALLIEN DE LA CHAUX André François, maire de 1801 à 1819. Egalement conseiller d'arrondissement de Belley. Maire et Conseiller de l'arrondissement de Nantua de 1816 à 1822. Issu d'une famille noble du Bugey, André Gallien de la Chaux est né le 13 février 1766 à Saint-Jean-Le-Vieux ; il épousa Jeanne Claudine Bernard de Lauzière le 23 décembre 1788 à Belmont (Luthézieu). Il s'est rendu célèbre par la vengeance personnelle qu'il fomenta durant la Terreur Blanche contre le bonapartiste César Savarin qui fut  injustement guillotiné à bourg en 1816. Il mourut dans l'infamie à Dignes le 4 septembre 1839.

PASSERAT DE LA CHAPELLE Georges Honoré Anthelme

Voir le chapitre spécifique qui lui est dédié

MARTIN Antoine Philibert, nommé adjoint au maire en 1837 et 1852 ; renouvelé en 1854 et 1860 ; nommé maire en août 1865, reconduit en 1870, élu en mai 1871, nommé en février 1874, élu en octobre 1876, réélu de janvier 1878 (Il avait 94 ans) à son décès en mars 1880, après avoir consacré 43 ans à la vie communale. Né à Belleville (Rhône) en 1784, officier de cavalerie de Napoléon 1er, membre de la Légion d'Honneur, il participa aux campagnes à partir de 1806 : - Autriche et Pologne : 1806, 1807, 1808, 1809 - Espagne, Portugal et France : 1810 ,1811, 1812, 1813, 1814. Marié à Françoise Fornier, sa famille résidait dans la propriété hébergeant aujourd'hui le médecin, la pharmacie, la halte-garderie et le quartier du Grand Chêne.


 

maison_martin.jpg
Ancienne maison Martin


PITTION François, adjoint au maire nommé en 1874, élu en 1876, remplacé en 1878, maire de janvier 1881 à 1884. Négociant.

ALLIOD Jules François, maire de 1884 à 1888. Né le 11 juin 1832 à Saint-Jean-le-Vieux, il fut aussi procureur de la République et conseiller à la Cours ; décédé le 14 janvier 1901 dans son village natal.

JACQUEMONT Jacques Michel, maire de 1888 à 1892, né en 1844 à Pouilly-le-Monial (Rhône). Conseiller d'arrondissement de Nantua pour le canton de Poncin en 1886, et de 1889 à 1891, année de la faillite de son commerce local de marchand de vin.

BATAILLARD Félix, élu adjoint en mai 1888, maire de 1892 à 1896 (Républicain puis progressiste), accède à un nouveau mandat en 1900 jusqu'à son décès en 1905. Né le 28 janvier 1836, il fut tanneur au hameau d'Hauterive.

AILLAUD Jean Emile, maire de 1896 à 1900, né le 12 juin 1839 à Nantua, officier d'Académie puis percepteur, décédé à Saint-Jean-le-Vieux le 8 octobre 1913.
PÉNARD Joseph, élu maire en avril 1905, 1908, 1912 et 1919. Elu conseiller d'arrondissement de Nantua par le canton de Poncin en 1907, réélu en juillet 1910 et décembre 1919, membre du Parti Radical. Né à Saint-Jean-le-Vieux, au hameau de Varey, le 2 décembre 1850 de parents cultivateurs à Cheminant, il exerça la même profession. Décédé le 27 novembre 1822. joseph_penard1.jpg
 
 
BATAILLARD Louis, élu maire en cours de mandat en 1923, réélu de 1925 à 1929 . Radical Socialiste, né à St-Jean-le-Vieux le 14 février 1871, fils de Félix Bataillard, ancien maire, également tanneur au hameau d'Hauterive, décédé en 1944. louis_bataillard-1.jpg
 
 
monument_morts.jpg Monument aux morts sculpté par Alphonse Muscat et inauguré le 17 juin 1923, pendant le mandat de Louis Bataillard.

 
BILLET Marius, élu de 1929 à 1944. Républicain de Gauche ; fut remplacé à la Libération en septembre 1944. Né à St-Jean-le Vieux le 10 janvier 1877, charpentier de métier, il décéda en 1960. Billet_Marius-1.jpeg
congres_mutiles.jpg Congres régional des mutilés et anciens combattants, présidé par Paul Painlevé en 1932, pendant le mandat de Marius Billet -  Coll. J. Grimbot

 
FÉMELAT Jean-Louis, nommé président du Comité de Libération le 29 septembre 1944, maire désigné le 8 mars 1945, adjoint aux élections de juin. Agriculteur né à St-Jean-le-Vieux le 30 décembre 1886, décédé en 1965. Jean_Louis_Femelat.jpg



ÉMEYRIAT Louis, maire de 1945 à 1977. Né le 20 avril 1905 à St-Jean-le-Vieux, commerçant en grains. Décédé en 1981.
emeyriat-de_gaule.jpg
Allocution de Louis Emeyriat lors du passage du général de Gaule à Saint-Jean-le-Vieux en juin 1964 – Col. particulière.



PETITBON Philippe, maire de 1977 à 1995. Socialiste, né en 1942, médecin.

 


 

Sources :

Encyclopédie Larousse.
Dictionnaire des hommes et des femmes politiques de l'Ain de 1789 à 2003, D. Saint-Pierre, Musnier-Gilbert Éditions, 2006.
Galerie militaire de l’Ain, 1874 et Galerie civile de l’Ain, Charles-Jules Dufaÿ, 1883 et 1884.
Délibérations du conseil Municipal.
Registres de B.M.S. et Etat Civil.
Annuaires administratifs et commerciaux disponibles aux Archives départementales de l'Ain.




 

Date de création : 30/01/2014 @ 11:31
Dernière modification : 10/01/2017 @ 19:38
Catégorie : CONTENU - CELEBRITES-NOTABLES
Page lue 3045 fois
Précédent  
  Suivant