CONTENU
Recherche
Recherche
Infos diverses
NOUVEAU !

ST JEAN LE VIEUX

Abrégé des
délibérations

 1790-1921

_________________
ANCIENNES
USINES A EAU
Volume 1
ST JEAN LE VIEUX
PatcouvertureVol1.jpg
________________
EXPO
La Justice dans l'Ain

Visites

 102263 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
L’examen des rôles de Taille permet d’établir un récapitulatif montrant le nombre de feux par village ou hameau en fonction des années disponibles1. Au milieu du XVIIe siècle la population était estimée à 800 communiants2 pour Jujurieux, 600 pour Saint-Jean-le-Vieux et 200 pour L’Abergement-de-Varey.

Les déclarations des biens des communautés du Bailliage de Bugey rapportées par l’Intendant Bouchu, ont estimé les populations et les pressions fiscales de la manière suivante :

  • Saint-Jean-le-Vieux : 600 communiants, taille ordinaire annuelle de 570 livres.

  • Jujurieux : 800 communiants, taille ordinaire de 880 livres.

  • L’Abergement-de-Varey : 200 communiants, taille ordinaire de 287 livres.

En 1755 le curé Duglas estime à 800 communiants pour la paroisse de Saint-Jean-le-Vieux et 300 pour l’annexe de l’Abergement-de-Varey.3

tableau-1.png
 

Une courbe du rythme d’accroissement démographique, basée seulement sur la balance baptêmes-sépultures, peut s’élaborer à partir des relevés des registres paroissiaux. Cette étude pourrait débuter par le dernier quart du XVIIe siècle, où l’on dispose d’archives sur les trois paroisses du mandement ; malheureusement quelques années sont absentes. Une courbe fiable ne peut donc être tracée qu’à partir du début du XVIIIe.

Graphe-1.png
 

On y remarque un accroissement assez fort sur la fin du règne de Louis XIV, puis un ralentissement assez net, conséquence de plusieurs épidémies de maladies infantiles ; un redémarrage vers 1740 permit de retrouver un rythme régulier, similaire à celui du début du siècle. Le pic des décès apparaît bien sur le diagramme comparatif naissances-décès.

Graphe-2.png
 

Les démographes attribuent l’augmentation de la population française durant cette période, aux améliorations de l’agriculture et de l’hygiène, à la stabilité intérieure et à la raréfaction des guerres. Il en résulta, avec l’amélioration des axes de communication, une facilité d’accès et des échanges de toutes sortes : commerciaux, culturels, et parfois matrimoniaux. Les interactivités avec Lyon, le sillon rhodanien et l’Auvergne devinrent fréquentes.

Consécutivement à ces mutations, en 1753 les habitants de L'Abergement-de-Varey, sur les réquisitions du prêtre Pierre Bourdin, délibèrent pour faire agrandir la nef de leur église d’une travée, l’ajout antérieur d’une tribune ne suffisant plus à accueillir l’ensemble de la population.

Délibération des syndics et habitants de L'Abergement4
… lesquels reconnoissanz depuis long temps que le nombre des habitanz & communiants dudit Abbergement & Dalivoy a considerablement augmenté & augmente encore, que comme leur église est petite, le vase5 n’en est pas suffisant pour tenir & recevoir lesdits habitants pour assister et entendre les divers offices les jours de festes & dimanches qu’il est d’une nécessité indispensable, quoy qu’ils se pressent beaucoup dans le cours, dans les chapelles & dans la nef de ladite église, de rester aux portes ou se placer sur le cimetière pour y entendre la messe dont il est presque impossible dy assister comme il faut avec dessence & avec la piété qui convient a des chestiens…

________________

1 Source : Archives départementales de l’Ain, série C, cotes N°653, 658, 661 et 750.
2 Communiants : nombre de paroissiens d’une cure (Dic. de Trévoux).
3 Source : Archives communales de Saint-Jean-le-Vieux antérieures à 1790. Table des fondations de l’église.
4 Source : Archives départementales de l'Ain, 3E 1629, f° 71
5 Vase : comprendre vaisseau, contenant, volume.


Date de création : 29/08/2017 @ 12:11
Dernière modification : 29/08/2017 @ 12:11
Catégorie : CONTENU - VAREY CHATELLENIE FRANCAISE
Page lue 132 fois
Précédent  
  Suivant