CONTENU
Derniers billets
Recherche
Recherche
Infos diverses
NOUVEAU !

ST JEAN LE VIEUX

délibère - 1790 1921

___
Abrégé des
délibérations

_________________
ANCIENNES
USINES A EAU
Volume 1
ST JEAN LE VIEUX
PatcouvertureVol1.jpg

Visites

 96018 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Webmaster - Infos

Cette page est en constante évolution : elle se complète et s'adapte au fil des relevés et de leur interprétation.

Pour la phonétique, nous utilisons l'alphabet phonétique international (API)


Abréviations éventuellement rencontrées : 

  • AD01 : Archives départementales de l'Ain
  • TGA :Toponymie générale de la France, Ernest Nègre, 1998.
  • THA :Topographie historique de l'Ain, Marie Claude Guigue,1873.
  • DTA :Dictionnaire topographique du département de l'Ain, Edouard Philipon, 1911.
  • FEW : Französisches Etymologisches Wörterbuch (Dictionnaire étymologique du français de Walther von Wartburg).
  • TTNS : The Teutonic name-system applied to the family names of France, England, & Germany, Robert Ferguson, Williams & Nordgate, London,1864.
  • NLA : Noms de lieux de l 'Ain, Anne-Marie Vurpas, Claude Michel, éditions Benneton, 1999.
  • DNP : Dictionnaire des noms propres, Jean Coste, Armand Colin, 2006.
  • ETSR : Essai de toponymie, Henri Jaccard, Georges Bridel & Cie éditeurs, Lausanne, 1906.
  • Suter : Site web de Henry Suter.
  • Godefroy : Dictionnaire Godefroy de l'ancienne langue française IX-XVème siècles.
  • DNLS : Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, Adolphe Gros, La Fontaine de Siloé, Montmélian, 2004.
  • AN : acte notarié ou minute notariale.
  • AP : Les noms de lieu en France, André Pégorier.

Situation

Les toponymes répertoriés au cadastre napoléonien sont localisables sur les planches du site des Archives départementales de l'Ain.


Utiliser le lien ci-contre pour une localisation sur le parcellaire actuel :

  • Ouvrir la carte en cliquant celle ci-contre.
  • Agrandir une zone particulière : clic de souris.
  • Se déplacer dans l'espace : activer les  barres latérales.
  • Refermer le zoom : second clic.
  • Refermer la fenêtre ou l'onglet.
Localisation des noms de lieux

Index des toponymes et micro-toponymes relevés

* l'astérisque indique que le nom de lieu n'est plus en usage

Noms Phonétique Attestation la plus ancienne - Année Situation ou Cadastre , section, N° Origine ou tentative d'explication
Agneloux (aux) [aɳəlu] AD01, H121 - 1590 Cad. 1827, E3, n°, n°1290-1293 De l'ancien français agnel et du suffixe -oux indiquant la propriété. Sol pauvre, domaine des agneaux.
Allient (chemin du bois d')* [aliă] AD01, BIB C72,Titres de la Tour des Echelles, V 4, ch 8, acte 131 - 1581 CR du Gorget, à Sècheron, surplombant l'ancien pré de la Marche. Alliant = Patronyme genevois dérivé de alliens, signifiant gland.
Alien = étranger en vieux français.
Arbaux (pré)* [aʀbo] AD01, 3E 3E1535, f°112
1652
Au sud du chemin tendant au max Gayet A probablement été remplacé par "Pré Gerbaud".
Armand (mas des)* AD01, 3E1544, f°86 - 1661 Dans la partie haute duVillage d'Hauterive Désigne un groupe de maisons et bâtiments ruraux ayant appartenu à la famille Armand.
Arpillie,
Arpille,
Arpilles (en)
[aʀpij] AD01, 3E1537, f°35 - 1654 Voir Narpille Mot formé de arp, alpes, pâturage, et du diminutif -ille. Arpilles = petits pâturages. Voir Suter.
Bachoda (la)* [baʃodə] AD01, 3E 1545, f°1 - 1662 Maison de Me Fournier située à Varey Ancien fief supportant la maison de la famille Bachod. François (1501-1568), Evêque de Genève, était originaire de Varey. Confirmation dans la Déclaration des biens des communautés-1665-1670-Bouchu-St Jean le Vieux.
Bachod (les combes)* [baʃo] AD01, 3E 1540, f°12 - 1657 Combes situées vers la prise d'eau du moulin d'Hauterive. Du patronyme des seigneurs de la Verdatière.
Bandine (à la) [bădin] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°425-436 De bande associé du diminutif -ine. petite bande de terre. "Bandin" : patronyme d' usage local jadis.
Barberousse (la maison)* [baʀbəʀus] AD01, 3E 1424, f°44 - 1648 Ancienne maison et grange de Barberousse en bordure de Jujurieux En 1624, le notaire royal Claude Poguet habite "La maison Barberousse".
Barberousse (chez)* AD01, 3E 1507, f°77 - 1617 Mêmes lieux Mais, dans son premier testament de 1617, Pierre Poguet désigne le lieu comme étant appelé "chez Barberousse". Il est donc certain à présent que "Barberousse" est issu du patronyme d'un des primo-occupants.
Barberousse (en) AD01, 3E 1545, f°101 - 1662 Mêmes lieux Evolution de "chez Barberousse", voir ci-dessus.
Barbe Rousse*
ou
Barberousse
Cad. 1827, C1, n°69-154 Deux légendes hantent ces lieux : "La brebis noire" et "Le servant de Barberousse". 
Barbouillet (en) AD01, 3E 32609, n°125 - 1902 Cad. 1827, D, n°2840-2841
Situé au lieu dit "sous le Mieux"
Lieu humide et boueux.
Bassin (le) [basě] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1197-1198 Source et ancien bassin.
Battiouz (au) * AD01, 3E1599, f°3 - 1688 Terres situées entre le Riez au nord, et le chemin tendant de Sècheron à St Jean le Vieux au midi. D'après Henry Suter : Battoir, foulon à chanvre, moulin à drap, etc., du patois batiau, battiau, battieu, patois savoyard batseû, de l´ancien français bateor, bateur, batour, « moulin à drap, à tan », bas latin baptorium, battorium, « moulin à drap, moulin à foulon », aussi batatorium, battitorium, batentorium, baptentorium, etc., du verbe battuere, « battre ».
Battoir (au) [batwaʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, D2, n°1098-1239 Apparaît curieusement vers 1790 dans les registres paroissiaux, alors que le battoir est remplacé par un moulin. Les actes concernant les personnes du hameau mentionnent Varey, puis le Battoir de Varey, et enfin le Battoir vers 1790.  Mais l'usage oral du Battoir date probablement de la création du battoir, au 17ème siècle.
Bècoite(la) [bɛkwt] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1108, 1109, 1110 Du patronyme Bécu assorti du diminutif -ate. Petites vignes
Benet (le) [bənɛ] AD01 - 3E 32402, n°30, 1878 Quartier N.O. d'Hauterive Peut-être en rapport avec le banage, territoire soumis au droit de ban. Une maison forte avec linteaux à accolades, indique peut-être l'ancienne présence d'un seigneur banneret.
Benet (le max du)* [ləmɑdybənɛ] AD01 - 3E1534, f°54, 1651 Vers le four du quartier actuel du Benet
Bergère (la rue) / (sur la rue)* [bєʀʒєʀ] AD01 - 3E1558, f°212, 1689 Actuelle rue des Vieux Lavoirs dans sa partie orientée N.S. Chemin conduisant aux prés qui se tenaient principalement au sud d'Hauterive.
Sur la rue Bergère désignait les prés bordant cette rue, coté Est.
Bergeron (chez) [bєʀʒəʀõ] Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°408-555 Du patronyme des habitants.
Bergeron (le max)* [ləmɑ
bєʀʒəʀõ]
AD01 - 3E1534, f°54, 1651 Probablement même lieu que dessus Idem ci-dessus.
Berlodes (les) [bєʀlᴐd] Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°1793-1880 De berle, cresson, d'origine gauloise, ayant donné le patronyme Berle.
Le suffixe -ode indiquant, le règne, le commandement, là où Berle exerce son pouvoir.
Berloz (pré) _ AD01, 3E 1702, n°18 - 1801 Cad. 1827 : Au Taillis, entre le chemin de St Jean-le-Vieux à Hauterive et le canal du moulin. Autrement : le "Capuchon du Moyne".
Berloz est un patronyme.
Bernoux (la grande) [bєʀnw] Transmission orale Cad. actuel : ZC, n°1802, 1204-1207, 1708 _
Berthod (au bois) [bєʀto] AD01, 3E 1530, f°17 - 1646 Cad. 1827, E2, n° 622-790 Du nom des anciens propriétaires.
Berthod (sous chez) [bєʀto] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1222-1223 Du nom des anciens propriétaires.
Besançonnière (la)* Varey Bois de châtaignier situé vers la Besançonnière. Besançon : famille présente à Varey déjà au XVIIe siècle. Besançonnière : lieu de vie de cette famille.
Bézaudière (à la)
Bizaudière* (la)
[bezodiԑʀ]
Cad. 1827
AD01, 3E 1545, f°192 - 1662
Cad. 1827, A2, n°336-356
Même emplacement
Les terres de la Bézaudière pourraient avoir fait partie de la propriété de Marguerite Bezaud ou Bezod, veuve de Claude Phillibert de Ruffin, seigneur de la Biguerne et de la Verdatière (ca1642 -1674), puisque ce tènement était encore inclus dans le patrimoine du château de la Tour en 1827.
Pièce de terre appelée "la Bizaudière".
Bizet (au pré) [bizԑ] Pra Bizet AD01, 3E 1498, f°26-1607 Cad. 1827, E2, n°442-499 Propriété d'une personne portant ce patronyme.
Blanc (en pré) [blă] AD01, 3E1553,f°97 - 1694 AD01, 3E 1638, f°187-1765 Cad. 1827, B1, n°1bis B2, n° 367-407 Propriété d'une personne portant ce patronyme.
Blanchères (aux)


Blanchère (la)*
[blăʃԑʀ] cad. 1827


AD01, 3E 1535, f°113
1652
Cad. 1827, B4, n°1292-1338, 1560

Terre située à l'est du chemin de Gaz Forest (Chemin actuel du Grenet).
_
Blanchin (en) [blăʃě] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1074 Propriété d'une personne portant ce patronyme au 18ème siècle.
Blanchons (au village des ) [blăʃč] Cad. 1827 Cad. 1827, A3, n°598-633 Groupe d'habitation et de bâtiments ruraux jadis majoritairement occupés par des personnes portant ce patronyme.
Blanquette (à la) [blăkԑt] Cad. 1827 Cad. 1827, E2, n°588-621 _
Blanquette (la) [blăkԑt] Cad. 1827 Cad. 1827, E1, n°252-278bis _
Bléterré [bletԑʀe] Transmission orale Sur Com. Pont d'Ain au nord du Vorget
Peut provenir du franco provençal : blêt, mou, mouillé, et têrra, terre.
Anciennement terre inondable.
Bochet (au)/Bouchet (le) [bᴐʃe]
[buʃe]
AD01, 3E 1501, f°375 - 1610 Voir ci-dessous. Traversé par la route de Genève. Du bas latin boschia. Lieu garni de buissons, taillis, fourré, buisson, petit bois.
Bochet (au grand) [buʃe] Cad. 1827 Cad. 1827, B3, n°476-483 Idem ci-dessus.
Bochet (au petit) [buʃe] Cad. 1827 Cad. 1827, B3, n°484-541 B5, n°1339-1369 Idem ci-dessus.
Bouchet (N. D. du) [buʃe] THA 1200-1245 Au N. du village de Saint-Jean-le-Vieux Le Bouchet était un prieuré rural, sous le vocable de Notre-Dame, dépendant du monastère de Blyes. Voir THA.
Bois (au grand) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2244-2317 _
Boissière (à la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°205-211 _
Borbolliet (ruisseau de) _ AD01, 3E 1498, f°26-1607 Actuel chemin des Berlodes.
Ru formant jadis une limite parcellaire. Egalement terre de sur le Mollard.
"Borbolliet" ou "Bourbolliet" est formé de "borbe", boue, et du double suffixe diminutif -olliet (voir Suter).
Bossu (pré) [bᴐsy] Transmission orale Cad. actuel : ZC, n°186-187 _
Bossu (maz des)* [mɑ] [de] [bᴐsy] AD01,3E 1501, f°376 - 1610 Varey Une famille Bossu est implantée à Varey au moins depuis le 16ème s.
Bottex (pré) _ Transmission orale Cad. actuel : ZB, n°128 (partie NE) _
Bottières (les Grandes)*




Bottières (les)
[bᴐtiԑʀ]




[bᴐtiԑʀ]
AD01, 3E 1546, f°39 - 1663



AD01, 3E  1578, f°71 - 1686
Pré de 25 seytives (12 ha) appartenant à René de Lyobard en 1663.

Cad. 1827, A1, n°1-26
Ancien bocage "les Bottières" pourrait venir du patois romand et savoyard bouét, boet, buet, lieu où l'on faisait des fagots.
Bouet (le max)* [ləmɑ...] AD01, 3E 1537, f°80 - 1654 Varey Du patronyme de la famille fondatrice de ce groupe d'habitations et dépendances.
Bourbonnière (en la)* _ AD01, 3E 1536, f°94 - 1653 Terre située "au territoire de Saint Jean le Vieux" Emplacement des propriétés Bourbon, patronyme local.
Bourguignon (au)


Bourgoignon (le)
_


AD01, 3E 1524, f°117- 1638
Cad. 1827, D2, n°666-826 Forme moderne de "Borgoignon".


Terre du Bourgoignon.
Bouvet (la planche) [buvԑ] AD01, 3E 1514, f°326 - 1625 Près de la jonction du canal de Sècheron et de l'Oiselon. Le canal de Sècheron appartenait au moulin banal d'Hauterive où le fief de la Tour Bouvet fut détaché "de la seigneurie de Varey, par Philibert de Chalant, baron de Varey, qui la vendit, par acte du 24 février 1554, à Janus et à Pierre Bovet ou Bouvet, frères, écuyers, de Poncin" (THA).
La construction du canal entre Sècheron et l'Oiselon, nécessita de lancer un pont de bois ou planche, de plusieurs pieds de long, afin de rétablir la viabilité du chemin entre St Jean le Vieux et Varey. Cette planche porterait le nom de ses initiateurs.
Brangolin (la terre à) [bʀăgɔlě] AD01, 3E 1728, n°71 - 1835

AD01, 3E1544, f°164 - 1661
Cad. actuel : ZE, n°01-125


Même emplacement
_
Bretin (pont de) [bʀətě] Transmission orale Pont sur l'Oiselon en aval des Collonges _
Brosses (au) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2439-2481 _
Brouvières (sur les)* [bʀuviԑʀ] AD01, 3E  1578, f°71 - 1686 Territoire d'Hauterive, au sud du "grand chemin tendant de Jujurieu au Pont d'Ain". Brouvières : emplacement où abondent les broussailles, terrains incultes (voir Suter et DNLS).
Brulé (en bois) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D4, n°3383-3521 _
Buiset (pré) [byizԑ] Transmission orale

AD01, 3E 1514, f°326 - 1625
Pré entre le Riez et le canal, à l'aval du moulin de Sècheron. Pré portant le nom de son défricheur / propriétaire.
Buissonet (sur)* _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°1727-1792 _
Bulliffon (le max)* [mɑ] [bylifõ] AD01, 3E 1537, f°35 - 1654 Etait situé à l'Ouest et "sous les murailles du bourg de Varey" un chemin entre les deux. Groupe d'habitation et dépendances portant le nom de ses propriétaires.
Burdis (en la grange)* _ AD01, 3E 1542, f°278-1659 au Mont de Varey Lieu portant le nom de son propriétaire.
Capignière (en la)* _ Transmission orale



AD01, 3E1694, f°CXVII - 1605 AD01, 3E 1583, f°78 - 1694
Au max des Poncet, à l'Est du grand chemin (route de Genève). Comprend les Féodes (1Q 213 biens nationaux d'Oncieu - an III). Du patronyme "Capin" ou "Capine" avec suffixe -ière indiquant la propriété. Du verbe "capigner", avec suffixe -ière indiquant le lieu où l'on cardait la laine.
Carcanières (les)* AD01, 3E 1744, n°81 - 1851 Autre nom de "à la Cortoise" ou "à la Courtoise". TGF : peut-être francisation, de l'adjectif occitan carcanhaira = querelleuse ». Serait antinomique avec "à la Courtoise".
Carré (pré)* _ AD01, 3E 1638, f°187- 1765 Angle NE parcelle E3, n° 1292 Carré est un patronyme, jadis en usage localement.
Carron (au)* _ Transmission orale

AD01, 3E 1546, f°14 - 1663

AD01,3E 1755-n°109 ; 1862
Terre qui faisait l'angle S.O. au carrefour entre le chemin de la Passe et la route D12 Terre argileuse.
Carron (le)* - AD01, 3E 1742, n263 - 1849 Cad. 1827, B, n°1210 Voisin de "au Carron". Inclus dans "les Féodes".
Carronières (les) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2385-2438 _
Caton (bois) [katč] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1205, 1207, 1208, 1215 _
Caverne (la)* [kavԑʀn]  AD01, 3E1719, n°237 - 1826 Cad. actuel : ZA, n°10 _
Chambre (sous chez)


Chambre (chez)
[ʃăbʀ] Transmission orale

AD01, 3E 32616, n°8 - 1907
Cad. actuel : D, n°1000-1014

Au hameau du "Battoir", entre l'Oiselon et le canal du moulin, bordé du chemin menant à la "plate".
Chambre est un patronyme local. Ce micro toponyme semble être récent car non répertorié avant le 20ème. Certains prétendent que le lieu aurait un rapport avec Madame Sébastienne de la Chambre, veuve du comte de Brandis, qui posséda le château de Varey. Encore une légende ? Chez vient de l'Ancien français chiés, « dans la maison de »(Henri Suter). Il y eut bien ici une maison d'habitation, en ruine en 1827 : elle était possédée par les Guillermin.
Champ (au grand) _ Cad. 1827 Cad. 1827, E1, n°229-251 E1, n°279-322 _
Champollon (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°604-639 _
Chanay (au) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C3, n°2240-2666 _
Chapelier (en) (terre de) [ʃapəlie] AD01, 3E1501,f°157 - 1610 Cad. 1827, A3, n°809-819 A4, n° 819bis Patronyme local.
Charmelles (aux)* AD01, 3E 1535, f°65 - 1652

AD01, 3E 1536, f°94 - 1653
Terre située au territoire de Saint Cyr
Charpella (la) [ʃaʀpԑla] Transmission orale Cad. actuel : ZA, n°121, partie Sud. Charpella, pourrait être un déformation de charpena, nom féminin, charme (arbre) en franco provençal.
Chastelard (au)* [ʃɑtəlaʀ] AD01, 3E  1578, f°71 - 1686 Bordé par le chemin de Pont-d'Ain à Jujurieux à l'ouest et au sud. Correspondrait à "sur les Virolles". Propriété du seigneur d'Hauterive, Jean Marin Dubreuil, en 1686.
Chateauvieux [ʃatoviø] AD01 - BIB C 72, Titres de la Tour des Echelles, Vol 3, Chap 4, acte 54 - 1333 Cad. actuel, Sud de la parcelle ZD, n°95 _
Cheaux (sur le)


Eschaud (l')
[ʃo]


[ԑʃo]
Cad. 1827


AD01, 3E 1540, f°153 - 1657
Cad. 1827, A2, n°135-150 Suter : chaux, Endroit particulièrement chaud, ensoleillé
Cheminand (à)


 
[ʃəmină] AD01, H123 - 1292 - Testament de Guillaume Vital.

AD21, inventaire des archives antérieures à 1790- série B N°10459
Cad. 1827, D2, n°827-1047 Probablement un rapport avec la famille des Cheminand vivant au 14ème siècle.
Cheminand (sur) [ʃəmină] AD01, H123 - 1292 - Testament de Guillaume Vital. Cad. 1827, D3, n°2058-2243 idem
Chenavel (champ) [ʃənavɛl] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°199-229 _
Chenavel (en champ) [ʃənavɛl] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°188-198 _
Chenavel (en terre de) [ʃənavɛl] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°198 bis- _
Chenavier (le) [ʃәnavie] Transmission orale

AD01, 3E1532, f°43 -
1648
Cad. actuel : D, n°953 Ancienne chènevière.
Chêne (au) _ AD01, 3E 1701, f°93 - 1800 Cad. 1827, C2, n°764-817 _
Chèvre (la) [ʃєvʀ] Cad. 1827 Cad. actuel : ZD, n°92 _
Chevrier (pré) [ʃəvʀie] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n° 1294-1307 Du nom des anciens propriétaires. Etait aussi appelé pré des Chanoines en 1697 (AD01, 3E 1584, f°25), et "antérieurement sous plusieurs autres noms". Toujours à cette époque, au nord du pré des Chanoines se trouvait la Pie des Terres de Varey appelée aussi à l'Aumônier.
Clavettaz (la)* [klavєte] AD01, 3E1501,f°379 - 1610 Ancienne vigne de Varey non située. Suter : "désigne un endroit contrôlant un passage étroit".
Claye (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°225-339 Suter : "désigne un endroit contrôlant un passage étroit".
Climat de Saint Cyr (au)* _ AD01, 3E 1583, f°78 - 1694 Partie entre St Cyr et la Morte _

Cloddeau (le)



Clodeau (au)




Clodot (au grand)

[klᴐdo]



[klᴐdo]


[klᴐdo]

AD01, 3E1501,f°156 - 1610

AD01, 3E 1578, f71 - 1686

AD01, 3E 1558, f°207 - 1689

AD01, 3E 1547, f°142 - 1664

Hauterive, Jouxte "la Tailliaz".

Au sud des terres du Chastelard, au N. d'Hauterive.
 

Un pré situé au lieu dit au Clodeau prairie dudit Hauterive

De clod, "clos", avec suffixe diminutif -eau. Petit clos (DNP).


Même chose. Ancien nom du "Clodet"
 

Clodet (au)
 
[klᴐdɛ]

 
Cad. 1827

 
Cad. 1827, A2, n°437-477 Même chose avec suffixe diminutif -et.
Clozau (au) [klᴐzo] Cad. 1827 Cad. 1827, E2, n°791-859 Suter : Vieux français closeau, « petit jardin de paysan, clôt de haies », clouseau, « enclos, clos », ancien français cloet, clouet, closeau, closeaul, closel, closelet, clossel, clouseau.
Clozeau (le) [klᴐzo] AD01, 3E 1540, f°130 - 1657 Cad. 1827, D3, n°2778-2781 bis Même note que ci-dessus
Clozeau Jarrier (le)* AD01, 3E 1544, f°240 - 1661 Terre vers Varey, Cheminand ? Petit jardin portant le nom de son ancien propriétaire.
Clozel Girin (le)* AD01, 3E 1535, f°148 - 1652 Situé "au territoire d'Arpilly...jouxte le chemin du Pontet"
Clozelet (le) (klᴐzelɛ] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1201 Même note que ci-dessus
Collognieu (en) [kɔlɔɳø] pré de Colonieu, AD01,3E1538, f°13 -
1655
Cad. 1827, A3, n°807-808 Lieu portant le nom de son propriétaire. Le patronyme étant dérivé du gentilice Colonius, du latin colonus, «paysan, agriculteur; fermier, métayer; colon, habitant d'une colonie».
Collombières (aux) [kɔlčbiɛʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n° 996-1117bis Du latin columbarium, "niche pour l´urne funéraire", car jadis perçu comme une ancienne nécropole. Site fouillé par l'INRAP : enclos funéraires néolithique moyen ; bâtiment à 2 absides néolithique final ; présence gallo-romaine.
Collonges (aux) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D2, n°1240-1265 Godefroy : Fonds possédés par un colon, c'est à dire celui qui a quitté son pays pour aller peupler une terre étrangère.
Colombier (le) [kɔlčbie]
Transmission orale
Cad. actuel : D, n°1254, 1255, 1256, 1260, 1261
Au XVIIe siècle, il est attesté que le seigneur de Varey, Gaspard de Beaurepaire, possédait un colombier(1) et une vigne appelée "la vigne du Colombier"(2) situés en dessous du château de Varey.
(1) AD01, 3E 1579, f°188, 1688
(2) AD01, 3E 1555, f°132, 1675
Combe (à la) [kčb] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1165-1166 _
Combe (la grande) [kčb] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610 Cad. 1827, B2, n° 366- Vaste dépression allongée dans le sens nord-sud.
Combes (les) [kčb] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°68-74 _
Combes Desur (aux) [kčb] [də] [syʀ] Combe Sura [suʀ] attestée en 1502 (AD01, H125). Cad. 1827, B2, n° 421-433 Nom de personne. Voir Sure, Suraz
Combet Smion (kčbԑsmič] Transmission orale Cad. actuel : D, n°581 _
Combettes (les) _ Cad. 1827 Cad. 1827, B4, n°646-666 Petites combes formées par la rivière entre le canal du moulin d'Hauterive et l'Oiselon, propriétés des Bachod puis du Sieur de Champolon à partie de 1628, on les nommait "les combes Bachod" (AD01, 3E 1517, f°153).
Contrevoz (chez)* _ AD01, 3E1747, N°51 - 1854 Ancien verger situé au Battoir, au nord du canal du moulin _
Corboz (champ)* Au sud du grand chemin de Saint-Jean-le-Vieux à Jujurieux, sans plus de précision. Corboz : nom de personne. D'après Henry Suter, ce patronyme serait issu d'un sobriquets désignant une personne voûtée, patois korbo, latin curvus, « courbe, courbé, recourbé ».
Corneille (la)* AD01, 3E1534, N°124 - 1651 Terre située au Nord du chemin d'Hauterive à Varambon
Cortoise (à la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°1675-1808
A l'est du hameau de Varey
Ou courtoise. Trévoux : Qui ne blesse pas, armes courtoises des tournois, ou qui a les bonnes manières. ??
Costa (mas de sur la)* AD01, 3E 1548, f°182 - 1665 Ancien mas formé jadis de part et d'autre de l'actuelle rue du Puits à Hauterive "Sur le Côta", en patois, était encore utilisé vers 1920 pour désigner cet emplacement (Mme Marie Fournier) appartenant à cette époque à la famille Ducheney. Ce mas a été dessiné par Antoine Jean Duclau. Il l'a intitulé "Maison Duchenai"
Côte (sur la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°419-539 _
Côtes (sur les) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°1950-2057 _
Couz (la)* [ku] AD01, 3E 1711, n°97 - 1812 Terre de 240 ares située au carrefour de la route de l'Abergement-de-Varey et du chemin de Champollon. Du nom des anciens propriétaire, les Lacouz.
Courbe (à la) [kuʀb] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°402-406 _
Courtes (aux terres)* [kuʀt] Cad. 1827 Cad. 1827, E2, n°500-529 _
Covet (chez)* AD01, 3E 32609, f°106 - 1902 Cad. 1827, D4, n°3102
Situé au lieu dit "sous les Grangeons", ou "sous le Grand Jong" au cadastre de 1827.
 Du patronyme Covet ou Couvet en usage dans la région au 17ème siècle.
Covette (à la) [kɔvԑt] Transmission orale Cad. actuel : D3, n°- 1241 -1259 Suter : Endroit creux, nommé par métaphore, bas latin cupa, « barrique, cuvier », latin cupa, « grand vase en bois », avec le suffixe -ette, «petite cuve». Terrain réellement en forme de cuvette.
Cozancin* AD01, 3E1544, f°97 - 1661 "Terre appelée la Cozancin", amodiée à Claude Orset d'Hauterive. D'après Henri Suter, nom de lieu similaire en 1430, au hameau de Douvre.
Crétin (au pré) [kʀetě] AD01, 3E2021, f°35 - 1753

AD01, 3E 32610, n°161 - 1903
Cad. 1827, B2, n° 258-288 Nom de personne.
Crochate ( la )* [kʀɔʃat] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610
 
Cad. 1827, C2, n°640-649 Anciennes vignes comprises à l'intérieur du "crochet" que font les chemins. Voir ETSR et Suter.
Croix (de saint Cyr)* _ AD01, 3E1742, n°263 - 1849 Cad. 1827,D n°2677 Situé à l'emplacement de "vers la Croix" du cadastre de 1827. A la croisée de deux chemins où était probablement implanté un ancien calvaire.
Croix (sous la ) [kʀwa] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n° 1224-1289 Le lieu-dit se trouvant en contrebas de l'ancienne croix figurant au cadastre de 1827.
Croix (sous la )* _ AD01, 3E 1583, f°78 - 1694 Vigne au Climat de Saint Cyr _
Croix (terre de la)* _ AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 "Rière Barberousse" _
Croix (vers la)* _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2672-2715 _
Croix (vers la)* _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2672-2715 _
Croix du moulin (la)* _ AD01, 3E 1536, f°104 - 1653 Située à Saint Cyr _
Culaz (la) [kylə] AD01, 3E 1534, f°163 -1651 Place d'Hauterive située entre la rue des Vieux Lavoirs et l'Oiselon Mot franco provençal signifiant le cul, le fond. En 1652, les habitants d'Hauterive tiraient des revenus de la Culaz (AD01, 3E 1535-f°31). En 1661, Me Fornier écrit la commune de la Cula', qui désigne la place appartenant aux villageois (3E 1544, f°153).
Curé (pré) [kyʀe] Transmission orale Cad. 1827-C1 _
Devaux (aux combes)* [dəvo] AD01, 3E 1540, f°130 - 1657


AD01, 3E1753, n°140 - 1860
Combe située en amont du hameau du Battoir, entre le route de l'Abergement et le canal du moulin.
cad. 1827, D1 n°1-40
Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Déserte (à la) [dezɛʀt] Transmission orale Cad. 1827-D, n°1123 Suter : Terre inexploitée ou inhabitée. Vieux français désert, ancien français desert, « terre en friche », latin desertus, « abandonné ». Situé dans un courant d'air sec, aurait servi d'aire de battage (au fléau) et de vannage.
Desvignes (maz)* [deviɲ] AD01, 3E 1583, f°92 - 1694 Groupe de maisons situé à l'ouest de la chapelle, du même coté de la rue des Vieux Lavoirs. Du patronyme d'un ancien propriétaire. Probablement l'ancien mas Mazin.
Dissier (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°155-194 Déformation de "en Gissier" (AD 01, 3E 2016, Partage Vicaire1791).
Dissier (croix de)* - AD01, 3E 32402, n°63 - 1878 Cad. 1827, C1, n°184
Route de l'Abergement, coté nord.
_
Donchey (le)


Donchet (le)

Donché (le)
[dčʃɛ]


[dčʃɛ]

[dčʃe]
AD01, 3E 1505, f°CLVIII - 1614

AD01, 3E 2101,
f°970 - 1869
Cad. actuel : D, n°167


idem

idem
Pré appartenant à noble Adrien de Louvat, seigneur de Champollon en 1614.

Suter : Terre appartenant au seigneur, du bas latin [terra] dominicaria, « [terre] du seigneur », synonyme du latin dominicus, « du maître, qui appartient au maître ».
Donssieux [dčsjø] Cad. 1827 Cad. 1827, D2, n°1554-1604 Pré ayant appartenu aux d'Oncieu par l'union, en 1617, entre Guillaume et Françoise de Champollon, fille unique d'Adrien. Voir le Donché.
Dubout et Richerod (au max)* [omɑ..] AD01, 3E 1536, f°66 - 1653 Village de Varey Du nom des possesseurs. Le "x" terminal de "max" indique un "a"tonique [mɑ].
Ècha (deva l') _ Transmission orale C1, n°285 (en contrebas du canal) _
Epar (au champ de l') _ AD01, 3E 1535, f°310 - 1652 Situé au Bochet Suter : Epars, de l'ancien français esparse, « éparpillement ».
Fara (en la)* _ AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 C'est peut-être transformé en la forêt. Suter : Du roman fara «domaine familial».
Fargin (le maz)* [ləmɑfarʒɛ̃] AD01, 3E 1501, f°377 - 1610 St Jean-le-Vieux. Du nom des propriétaires.
Fayat (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°340- _
Fayat (sous) _ AD01, 3E1537, f°35 - 1654 Cad. 1827, D1, n°4 bis D1, n°584-665 Nom dérivé de fayaz, mot régional du hêtre, qui se prononçait [faj]. Anciennes hêtraies.
Fayole (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°1528-1624 Nom dérivé de faye, mot régional du hêtre, et du suffixe diminutif -ole . Fayole est aussi un patronyme local très répandu aux 17 et 18ème siècle. Probablement d'anciennes hêtraies de petites tailles, comparées à Fayat.
Fayoles (les petites) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°1323-1527 Même chose avec double diminutif.
Fayollaz (en)*




Faoulaz (au)*
[fajwlə] AD01, 3E 1536, f°19 - 1653


AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791
Voir en Fayoles Forme patoisante de fayole.
Féau (en pré) [feo] Cad. 1827 Cad. 1827, D4, n°3522-3577 Suter : Nom issu du patronyme Féau ou Féaux, ancien français feal, « loyal, fidèle ».
Ferrières (pré des)* AD01, 3E32397, n°145 - 1875 Au pré des Granges
Cad 1827 - E n°360
_
Feyodes/Féaudes (les) [feod] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610 Cad. 1827, B4, n°1152-1267, 1559 _
Fins (aux) _ AD01, 3E 1501, f°377 - 1610 Cad. 1827, E1, n°192-228 Ancien mot signifiant confins.
Fontaine (vers la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2716-2777 _
Forey (au max)* [omɑfɔʀɛ] AD01, 3E 1535, f°128 -  1652 Situé au village de saint Jean le Vieux Du nom des possesseurs. Le "x" terminal de "max" indique un "a" tonique [mɑ].
Fromante/Fromentes (pré) [fʀɔmăt] AD01, 3E 1528, f°335 -  1643 Cad. 1827, B2, n° 415-420 Appelé "Pré de Fromente" en 1643, inclus dans les terres de Varey.
Gardon (en) [gaʀdč] AD01, 3E 1507, f°72 - 1617 - Testament de Maître Pierre Poguet. Cad. 1827, C1, n°195-204 bis Serait formé de gard et du suffixe diminutif -on. D'après Dauzat gard viendrait de var, vara (bas latin), eau, avec influence germanique sur l'initiale. Au Petit Gardon coule encore un filet d'eau.
Gardon(sous) [gaʀdč] Transmission orale Cad. actuel : C, n°102-105 En contrebas du précédant.
Gardon (le Petit) [gaʀdč] AD01, 3E 1507, f°72 - 1617 - Testament de Maître Pierre Poguet. Situé entre "Gardon" et la "Guillotière" Voir Gardon.
Gaz-Forêt*



Gaz Forey*

 
[gɑfɔʀɛ] AD01, 3E 32397, n°196 - 1875

AD01, 3E 1517, f°153 - 1628
 
 Pont sur l'Oiselon au Mermand, chemin du Grenet Le notaire précise "ou aux Combettes", qui est une sous-section du cadastre.


Cité 3 fois dans l'expression :
Gas ou Gaz : de l'occitant ga, gas «gué» (FEW, XVII. 438-9).
Forey : nom de personne, voir le max Forey.

Le chemin de Gaz Forey désigne l'actuel chemin du Grenet. Gaz Forey désignerait le passage à gué sur l'Oiselon.
 
Genières (aux) [gɛɳɛʀ] En la Jaynière AD01, 3E 1498, f°26-1607 A3, n°763-806 _
Gènières/Jainières (les) [gɛɳɛʀ] AD01, 3E 1555, f°209 - 1676 Bande de parcelles comprise entre la rive droite de l'Oiselon et le chemin dit de "sous Vieu", limité à l'ouest par le chemin de Grenet, ou anciennement chemin de "Gas Forey", et à l'Est par le Clos Tissot. -
Genière (la)* - AD01, 3E 32392, n°114 -  1873 Cad. 1827, B, n°805
Située entre l'Oiselon et "sous Vieu".
Gerbot (pré) [ʒɛʀbo] Cad. actuel Cad. actuel, ZD 1-15 et 299-300 Emprunté à l'ancienne appellation "pré Jarbot". Voir ce lieu qui se situait plus au sud.
Girancière (en)*  _ AD01, 3E 1536, f°104 - 1653 Située au vignoble de Saint Cyr _
Girandaz (en la)* AD01, 3E 1534, f°33 - 1651 territoire du village de St-Jean-le-Vieux, à l'est du grand chemin tendant aux Paillatières
Gissier (en)* _ AD01, 3E 2016, Partage Vicaire, 1791. Voir  "en Dissier" Voir "en Dissier"
Gorge Noire* AD01, 3E 1603,f°48 - 1707 Partie nord de Pré Fromente, parcelle N°159 du cadastre actuel Feuille 000 ZB01 Pré situé au Bottières, appelé Gorge Noire, de 15 seytives, Chemin d'Hauterive à Poncin au matin, Rivière de Riez de bize.
Gorget (au) [gɔʀjɛ] AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 Cad. 1827, C3, n°2106-2148 Endroit resserré. Formé de gorge et du diminutif -et.
Goret(le) [gɔʀɛ] Transmission orale Chemin partant de la "bachasse" du moulin du Battoir _
Gorney (dessus)*
 
[gurnɛ]
 
AD01, 3E 1567- 6 décembre 1656
Voir Grenet Voir Grenet
Goyet (au max) [omɑ] AD01, 3E 1535, f°145 - 1652 Situé au village d'Hauterive Du nom des possesseurs. Le "x" terminal de "max" indique un "a"tonique [mɑ].
Grand pré (au) _ AD01, 3E 1575, f°41 - 1680 Cad. 1827, A4, n° 1147-1180 Grande prairie.
Grangeons (sous les) _ AD01, 3E 32609, f°106 - 1901 Cad. 1827, D4, n° 3102 Situé en dessous de la parcelle D4, n°3216 du cadastre de 1827, qui supportait une maison habitée par la famille Velin à cette époque.
Granges (aux prés des ) _ Cad. 1827 Cad. 1827, E1, n°323-441 _
Grangettes (aux) (les) [gʀăʒɛt] AD01, 3E1501, f°157 - 1610 Cadastre de 1827 : section A, feuille 2, parcelles 478 à 528. Ensembles de petits bâtiments destinés à la conservation du fourrage, hors du village par mesure de sécurité incendie.
AD01, 3E 1501, f°37- 1610

Cad. 1827
 Cad. 1827, B3, n°542-613 Patronyme en usage au 18ème s. dans le Bugey.

Mutation de Gornet en Grenet par permutation de deux lettres, ou métathèse.
Grenet (petit) _ Cad. 1827 Cad. 1827, B4, n°614-640 Déformation de Gournet attesté à cet emplacement en1610, puis en 1791, Gorney en 1656.

Grenet (sous)

Grenet (sur)

[gʀənɛ] Cad. 1827
Cad. 1827, B2, n° 289-308

Cad. 1827, B3, n° 542-1613

Même note que ci-dessus.
Grillat (le max)* [gʀija] [lemɑ] AD01, 3E 1525, f°214 - 1640 Grande rue, entre N° 26 et 76 Maison ayant appartenu à Aymé Grillat au même emplacement (AD01, 3E 1501, f° 82 - 1610 - Acte d'état pour honnête Anthoine Massu.
Guillotière (à la) _ AD01, 3E1590, f°86 - 1734 Cad. 1827, C2, n°818-886 Probablement d'un nom de personne : Pierre Guillot de Varey possédait une vigne à cet emplacement en 1617 - AD01, 3E 1507, f°72, Testament de Maître Pierre Poguet.
Haies (les quatre) _ Transmission orale Cad. actuel : ZB1, n°138 _
Hauterive (au village d') [otriv] DTA : Bibl. Sebusiana, p. 247 - 1268 Cad. 1827, A4, n° 866-1146 Du latin Villa Altae Ripae, maison (ferme, métairie) de la rive haute.
Herse (terre de l')*





Herse (terre de l')*
_





_
AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791



AD01, 3E 1702, f°3 - 1801
"Rière Barberousse"
applée aussi terre de la Croix


3 mesures de terre, situées au territoire d'Hauterive, à l'ouest du chemin tendant du Blanchon à Hauterive.
Il faut probablement voir une retranscription erronée (par perte de connaissance) de l'ancien français arse, terre défrichée par brûlis.

 

idem
Isle (à l') ou islaz (l') [ilə] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610 Cad. 1827, B1, n°188-257 L'isle est un terme régional qui désigne généralement une terre sablonneuse souvent proche d'une rivière.
Isle Gourmand (l')* _ AD01, 3E1673, n°49, 1802 En bordure du Riez Graphié lisle gourmand. Gourmand est un patronyme très répandu en Bresse au 18ème s.
Ilette (en l') _
Convention sous seing privé Garon-Gaubin, du 12 février 1915, pour le partage d'un rouissoir à chanvre.
Aux Collonges, hameau du Battoir, au bord du canal du moulin de St Jean-le-Vieux Même signification que l'Isle avec le diminutif -ette.
Ilette (en l') AD01, 3E1557, f°375, 1685 Même emplacement, au bord du canal idem
Jaillatières (en les)* AD01, 3E 1533, f°114 - 1652 A l'est du chemin d'Hauterive à Ambronay. Terre ayant probablement à la famille Jaillard.
Jarbot (au pré) [ʒaʀbo] Cad. 1827 Cad. 1827, E1, n°25-73 _
Jarret (terre) [ʒaʀԑ] AD01, 3E 32397, n°209 - 1875
 
Situé "sur le Moulin".
De transmission orale : Cad. actuel : D, n°1051
 
Du nom d'une ancienne famille de Cheminand.
Jelisse (en combe) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°540-583 _
Jong (sous le grand )

 
_ Cad. 1827


 
Cad. 1827, D4, n°3051-3223 Mauvaise interprétation de "sous le Grangeon" ou "sous les Grangeons". La parcelle D4, n°3216 du cadastre de 1827 supportait une maison habitée par la famille Velin.
Journalon (en) [ʒuʀnalč] Cad. 1827 Cad. 1827, E2, n°530-587 De journal- , mesure de superficie d'environ un tiers d'hectare (labourée ou fauchée en un jour), et suffixe -on augmentatif ou diminutif.
Juillet (pré)


 
[ʒyijɛ]



 
AD01, 3E 1546, f°39 - 1663 Entre le canal et l'Oiselon, à l'amont du moulin d'Hauterive.

Cad. 1827, B1, n°75-
Pré de 12 seytives (6 ha) appartenant à René de Lyobard en 1663. Du patronyme du défricheur ou d'un ancien propriétaire.
Lecy (pré) [lsi] Transmission orale Cad. actuel : ZD1- 190 _
Lempinet (à) [lăpinɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°76-78 B4, n°641-645 Lespinay au 17ème siècle, pré de l'Epinay fin 18ème, devenu Lempinet au début du 19ème.
D'espine, épine, et diminutif -ette. Anciens fourrés d'épineux.
Leschieres (les)* - AD01, 3E 1498, f°26-1607 Est de la Route de Lyon, avant la côte.
Levrat (au pré) _ Cad. 1827 Cad. 1827, B3, n°434-475 Du patronyme de leur ancien propriétaire.
Lille (à) [lil] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°188-257 Notation de l'isle ou à l'île, déformée par le Cadastre.
Longereye (la)
Longeraye (la) / (en)
[lčʒəʀɛ] AD01, 3E 1535, f°52 - 1652 Cad. 1827, B5 1370-1488 Suter : De longe, « longue », et raies,  "sillons dans un champ labouré ". Terres de forme allongée.
Lereuil (bois) _ Transmission orale Cad. actuel : D, n°371 Du nom du propriétaire.
Lormay (sur) / (dessus) [lɔʀmԑ] AD01, 3E1501, f°157 - 1610 Cad. 1827, E3, n° 860-905 Place au dessus d'une ancienne plantation d'ormes.
Mabret (au)* [mabʀɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, A3, n°529-597 Voir Le Petit Marbret*
Malladières (aux) [maladiɛʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n° 1308-1388 Emplacement humide et malsain.
Malladières (les)


Malladière (la)
_


AD01, 3E 1536, f°10 - 1653
Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°1-68

"Territoire de Varey... jouxte l'echey du moulin de Secheron de vent", même emplacement.
Emplacement humide et malsain.
Marbret (au Petit)* AD01, 3E1598, f°47 - 1674 Territoire de Pont d'Ain, au nord-est du hameau du  Blanchon. Même situation que le Mabret. -
Mariage (en) [maʀiaʒ] AD01, 3E 1568, 19 oct - 1660 Cad. 1827, D4, n°2987-3050 Suter : Terre reçue en dot, ancien français mariage, "donation matrimoniale".
Marritin (en la)* [maritɛ̃] AD01 - 3E1558, f°212, 1689 Au N. d'Hauterive, Cad. actuel, ZA 121
Autrement : le Vorget, sous le Virieux
Maritain est un patronyme.
Mazin (le max de)* [mazɛ̃] AD01, 3E 1503-f°246 - 1612 Village d'Hauterive. Du patronyme des possesseurs du mas. Il est probable qu'il s'agisse de l'ancienne appellation du mas Desvignes.
Megret* [mεgʀε] Cad. 1827 Cad. 1827, A1, n°57- _
Mermand (max des)*




Mermand (au max)*



Mermand (au)
[mɑ] [mɛʀmă] AD01, 3E 1532, f°41- 1648



AD01, 3E 1536-f°62 - 1653
AD01, 3E 1578, f°62 - 1686
Groupe de maisons entre la rue du Mermand et la rue du Four.

idem


Cad. 1827, B4, n°667-812
Du patronyme des possesseurs du mas. Maison datée "1570 - lm".

 

idem


Quartier développé autour du mas des Mermand.
Mermand (à la grange)
             / en Tranche col*
_ AD01, 3E 1542, f°276-1659 Cad. 1827, E3, n° 946-995 Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Mieux (sous le) [mjø] Cad. 1827 Cad. 1827, D4, n°2813-2872 E1, n°1-24bis Comme il n'y a que la route de Saint-Jean-le-Vieux à Ambronay entre "Sous le Mieux et "Sur le Mieux", "Mieux" pourrait  être la contraction de mi-lieu car son emplacement se situe à mi-distance entre les deux agglomérations.
Mieux (sur le) [mjø] Cad. 1827 Cad. 1827, D4, n°3658-3712 Même remarque.
Mignardières (aux)



Miardières (les)*
[miɳaʀdiԑʀ] AD01, 3E 1578, f°71 - 1686

AD01, 3E 1533, f°39 - 1649
Cad. 1827, A1, n°85-129 Du nom d'un ancien propriétaire Mignard ou Miard.
Mine(la) [min] Transmission orale Cad. actuel : ZD, n°219 Emplacement d'une ancienne mine de lignite.
Mire (sous la)








Mire (la)*
[miʀ]

 
Transmission orale







Guillaume Paradin, Cronique de Savoie -1552.



Inventaire Archives de Côte d'Or - B 9077- 1411-1412

AD01, 3E 1700, f°66 - 1799
A la limite d'Ambronay et Hauterive,
 
à l'ouest du lieu dit "sur le Mollard", carrière Vicat.
















"Terre de 12
mesures
[~1ha] en partie sur Hauterive et l'autre Ambronay..."
Situé en dessous de la Mire, voir ce lieu-dit.


 





"En ce train marcha cette armée vers la mire d'Ambronay..." . Ancienne terrasse alluviale de l'Ain en surélévation représentée sur la carte d'Etat Major de 1860, et à l'ancien cadastre, lieu-dit "sur le Mollard" (voir ce micro-toponyme).

Création par Amédée VIII, d'une garenne au lieu appelé "la Miria d'Ambronay".





TGF : généralement "la Mire" désigne un emplacement élevé, bien en vue, où l'on voit au loin (mire= langue d'Oïl, impératif regarde!). La Mire" et "sur le Mollard" seraient le même emplacement.
 
Moïeuse (la) [mᴐjøz] Transmission orale Chemin creux humide bordant la Verchère _
Modière (la) [mᴐdiԑʀ] Transmission orale Cad. 1827-A4, n° 1049-1051 Du patronyme d'un ancien propriétaire, Modier.
Modier (pré)* AD01, 3E 1544, f°254 - 1661 Situé à Varey Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Mollard (pré) [mᴐlaʀ] Transmission orale Cad. actuel : ZD, n°214 Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Mollard (sur le) [mᴐlaʀ] Transmission orale Cad. actuel : D, n°427-432 Bute, un point haut.
Mollard (sur le) [mᴐlaʀ] Cad. 1827




AD01, 3E 1534, f°187 - 1651
Cad. 1827, E3, n° 1118-1194



Même situation
ETSR : "Du bas Latin molare, dérivé de moles, grande masse, levée de terre, éminence".
Point haut, avec vue sur de la plaine de l'Ain. Voir "la Mire".

 
Moncoeur(pré) [mčkœʀ] Transmission orale

AD01, 3E 1602,f°35 - 1699

AD01, 3E 1701, f°93 - 1800
Cad. 1827 -C1, n°285

Idem : "en la prairie de Varey"
Du patronyme d'un ancien propriétaire.


Graphié "Monceur"
Moncolonière(la) [mčkᴐlᴐɳɛʀ] Transmission orale Cad. actuel : ZD, n°209 Composé de mont (mons en latin), montagne, monticule, colline, et de colonière, fonds possédés par un colon, c'est à dire celui qui a quitté son pays pour aller peupler une terre étrangère. (Godefroy). Mais pourrait aussi avoir été le domaine de Pierre de Colonon au 15-16e qui possédait un pré au Combes Devaux ( Ch. des Cptes de Bourgogne. B 12013 - Tome 20-P 224).
Morte (à la) _ AD01, 3E 1583, f°78 - 1694 Cad. 1827, D3, n°2318-2384 D4, n°3224-3382 _
Moulin (sur le) _ AD01, 3E 1498, f°26-1607 Cad. 1827, D2, n°1048-1097 _
Narpille (au pré) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D2, n°1489-1583 Voir Arpilles
Narpille (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D2, n°1326-1488 Voir Arpilles
Nartière (la)*  _ AD01, 3E 1744, n°256 - 1851 Sans doute la parcelle B4 N°1115 du cadastre de 1827 qui appartenait à Mr Jars, le vendeur, et contenait environ 2 ares, bordé par le canal des Agneloux au sud et un chemin public à l'ouest.
Neuf (pré)  _ AD01, 3E 32451, n°50 - 1885 Cad. 1827, A3, n°819
En Chapelier, vers l'intersection du canal et de la RD 12.
_
Nioules (les) [ɳul] Transmission orale Autre nom de en Mariage Nuée, nuage, brume en franco provençal.
Noël (au pré) [nᴐɛl] Cad. 1827 Cad. 1827, B2, n°408-414 Du patronyme d'un ancien propriétaire. Appelé aussi pré du Noyer (AD01-3E 1739-137)
Nové (pré)


 
_ Pré Novel AD01, 3E 1498, f°26-1607 Cad. 1827, C1, n°333
Situé à Pré des Granges.
Nové = adjectif "nouveau" en franco provencal.
Noyer (le gros)* AD01, 3E 1534, f°5 - 1651 Le Blanchon Terre située vers un noyer remarquable.
Noyer (pré du)* _ AD01, 3E 1739, n°137-1846
AD01, 3E1515, f°529, 1626
Cad. 1827, B2, n°414 Appelé aussi pré Noël.
Oisellon soubz Varey




Oisellon (max d')*
-




[mɑdwazəlč]
AD01, 3E 1518, f°273-1629


AD01, 3E 1543, f°32 - 1660
Probablement situé vers l'Oiselon, hameau du Battoir actuel.

Hameau actuel du Battoir.
"Oiselon sous Varey" : groupe de maisons, du nom du ruisseau proche.
Orset (le max)* [ləmɑɔʀsԑ] AD01, 3E 1534, f°51 - 1651 Situé au hameau d'Hauterive, probablement le nom de l'ancien quartier des Orsets Du patronyme du propriétaire.
Orset (à la vigne) [ɔʀsԑ] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n°1205-1223 Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Orset (vigne) [ᴐʀsɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, E3, n°1195-1204 Du patronyme d'un ancien propriétaire.
Orsets (aux) [ᴐʀsɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°103-154 Quartier majoritairement occupé par les familles Orset, voituriers, au 19ème s.
Palla (en la)* _ AD01, 3E1558, f°140 - 1688 Prairie de Varey Ancien pré plat.
Peloux (combe du)


Peloux (à la combe du)
[pəlu] Cad. 1827


AD01, 3E 1534, f°124 - 1651
Cad. 1827, A3, n°724-762

Approximativement le même emplacement
 
Peloux = pâturage dans l'Ain (IGN, Pégorier).
Peloux (sur le) [pəlu] Cad. 1827


AD01, 3E 1544, f°159 - 1661
Cad. 1827, A3, n°634-723

Même emplacement
Même note que ci-dessus.
Peraillon (au) [pɛʀajč] Cad. 1827 Cad. 1827, A4, n°829-830 Terrain pierreux.
Pérélong (au) _ AD01, 3E 1753, n°103 - 1860 Situé à Pré des Granges _
Perier (champ du)
AD01, 3E 1534, f°187 - 1651
AD01, 3E 1509, f°1 - 1619
Vers "sur le Mollard" au sud d'Hauterive.

Pourrait avoir muté en "champ du Poirier". Terrain pierreux.
Mais en 1619 on écrit "Au champ Duperier", probablement du nom d'un ancien propriétaire. On aurait perdu le sens ensuite.
Perier Riond* _ AD01, 3E 1498, f°26-1607 Joignait le pré Carré vers les Agneloux De l'ancien français "perier", poireraie, et "riond", nom de son propriétaire, patronyme que l'on retrouve à Bois Rion. Mais "Perrier" est également un patronyme.
Pernet (pré) / Perna (pré)* [pɛʀnɛ][pɛʀna] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°407-424 Du patronyme d'un ancien propriétaire. Perna est la forme patoisante.
Pérouzes (aux) (les) _ AD01, 3E1501, f°157 et 377 - 1610 Cad. 1827, B5 1489-1556 Terrain pierreux. Lieu appelé aussi champ St Jehan (Testament de Pierre Poguet en 1617, f°77).
Perrailles (aux) _ AD01, 3E1710, n°75 - 1811


AD01, 3E1550 - f°12 - 1668
Cad. 1827, C3, n°2267-2557 C3, n°2559-2622 Terrain pierreux.



Friche au lieu appelé Costabrunaz (côte brune) ou les Pereilles, située au matin du ruisseau de Diablaz.
Perret (au max)* _ AD01, 3E 1535, f°294 - 1652 Situé au village de Saint Jean le Vieux, probablement : impasse du Forgeron Du patronyme des possesseurs du mas.
Pète/Pête (en)



Pettaz (en)*
[pɛt]



[pɛtə]
Cad. 1827



AD01, 3E1537, f°35 - 1654
 
Cad. 1827, C2, n°1948-2102 C2, n°1936-1946 Petaz : forme franco provençale de Pète, Peyte, du latin médiéval pactus, pâturage (DNP).
Petaz (sous)* [pɛtə] AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 _ Même remarque.
Picatières (les) AD01, 3E 1553, f°107 - 1671 Situé entre Champollon et les Maladières Une de ces anciennes terres appartenait à la Chapelle de Varey au XVIIe siècle.
Pie de l'Aumônerie (la)* _ AD01, 3E 1544, f°290 - 1661 Pré qui se situait dans la "prairie des Agneloux"
"Pie", abréviation de pièce, portion, le résultat d’un partage souvent temporaire. Les pies des Agneloux appartenaient au seigneur de Varey. Ces pies s'amodiaient à plusieurs personnes. A sans doute un rapport avec l'Aumônerie de l'Abbaye d'Ambronay qui a possédé des biens aux Agneloux.
Pie à la Dame (la)* _ AD01, 3E 1555, f°155 - 1676 idem
"Pie", abréviation de pièce, portion, le résultat d’un partage souvent temporaire. Les pies des Agneloux appartenaient au seigneur de Varey. Ces pies s'amodiaient à plusieurs personnes.
Pie de la Grange des *Agneloux _ AD01, 3E 1608, f°79 - 1699 idem idem
Pie Fourrier (la)* _ AD01, 3E 1556, f°147 - 1680

AD01, 3E 1544, f°294 - 1661
 
idem idem + nom de personne
Pie Gaudin* _ AD01, 3E 1544, f°295 - 1661 idem idem
Pie Grosjean (la)* _ AD01, 3E 1609, f°9 - 1708 idem idem
Pie du Mollard (la)* _ AD01, 3E 1548, f°94 - 1665 idem idem + nom de lieu situé au sud d'Hauterive.
Pie Mouvand (la)* _ AD01, 3E 1548, f°84 - 1665 idem idem + nom de personne
Piccotières (les) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°351-407 Du patronyme "Picot".
Pillet (max du)* [mɑdypijɛ] AD01, 3E 1501, f°212 - 1610 Etait situé entre la route de Lyon, la route de Bourg et le rue de la Gare, avec accès route de Lyon. Ancien mas, propriété des Pillet, puis Frettelat à partir de 1611.
Pillet (au) [pijɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°23-67 _
Pillet (chez) [pijɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, E1, n°1390-1391 E1, n°90-191 _
Pillet (sous chez)



Pillet (sous)
[pijɛ]



[pijɛ]
AD01, 3E1609, f°233 - 1708 Cad. 1827, E1, n°1392-1393 E1, n°74-89

Idem
Anciens vergers entre la route de Lyon, la route de Bourg et le rue de la Gare, situés sous le mas Pillet.

Idem
Pitière (la)  _ AD01, 3E 32606, n°10 - 1899 Cad. 1827, D4, n°2859, 2860, 2862
Entre la route D36 et "la Putière"
 
Serait une déformation de "la Putière".
Plan (au plan de Varey)* AD01, 3E 1507, f°77 - 1617 Plaine située sous le village de Varey. Le domaine de Barberousse était une partie du "plan de Varey" Du latin plana, planea, « surfaces planes, lieux plats ». Espace plat et horizontal ayant été défriché, mis en culture  (Voir Henry Suter) et exploité par les habitants de Varey.
Planches(les) [plăʃ] Transmission orale Cad. 1827, B1, n°103-154 Autre nom du quartier des Orset à Hauterve, dont l'accès se faisait par de petits ponts rustiques appelés « planches ».
Plantaz (la)* _ AD01, 3E 1535, f°338 - 1652

AD01, 3E 3E1535, f°113
1652
Située au vignoble de Saint Cyr.


Une autre parcelle située au vignoble de la Guillotière
Suter : Jeune plantation, de vigne dans ce cas précis.

Plantamalan (en)*

Plantaz Malan (en)*


Plantamaland (sur)*

[plătamală]

AD01, 3E 1583, f°78 - 1694
 

AD01, 3E 1640, f°169, 1769

AD01, 3E 1710, n°75 - 1811

"... lieu dit en Plantaz Malan, qui se confine à l'ancien grand chemin de Genève du soir, certain grand chemin montant au nouveau grand chemin de bize ... " (3E 1640, f°169). C'est à dire dans le quart sud-ouest du carrefour de la route de Jujurieux et le chemin de la Batteuse. Du vieux français plantat, jeune plan, de vigne notamment, et malan, adjectif qualifiant la maladie de la gale entre autres.
Plastre (pré du) [plɑtʀ] AD01, 3E1501,f°156 - 1610
Cad. Pont-d'Ain ZH, 28-31, 73, 84
Mais en 1610 désignait un grand pré qui a été absorbé par le déplacement du cours de la rivière d'Ain, au nord-ouest des Bottières.
Désigne un emplacement particulièrement plat.
Plastron (au)* AD01, 3E1534, f°60 - 1651 Pré situé "aux prairies d'Hauterive"
Platte (la) [plat] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1018 Dénomination lyonnaise d'un lavoir. Ancien lieu dit "sur le moulin" (voir délibérations du C.M. relatives à la construction du lavoir entre 1907 et 1908).
Plattella (la)* _ AD01, 3E1501, f°377 - 1610 - Suter : " Désigne une surface plane, mais pas forcément horizontale". De platellus, carreau de terre cuite.
Poguet(sous chez) [pᴐgє] Transmission orale Cad. actuel : D, n°1266-1268 En dessus de la ferme des Poguet qui habitaient Cheminand.
Pointu (quartier)* _ Transmission orale Quartier du haut de Varey _
Poirier (au champ du) [pwaʀie] AD01, 3E 1558, f°195 - 1689 Cad. 1827, E3, n° 906-945 _
Polon (sur le) [pᴐlč] AD01, 3E1545, f°125 - 1662 Cad. 1827, A1, n°49-55 58-84 De l'ancien français pol, « mare, bourbe », racine celtique *pol, « marécage » et suffixe à valeur diminutive masculine -on, « petite mare », « petit marécage ».
Poncet (le mas des)*
              (le mas du)*
_ AD01, 3E1694, f°CXVII - 1605

AD01,3E1501, f°376 - 1610
_
Pontet (au)






Pontet (le)*
[pčtɛ] AD01, 3E1590, f°86 - 1734

AD01, 3E1710, n°75 - 1811 1811

AD01, 3E 1544, n°240 - 1661
Cad. 1827, D2, n°1266-1325 De l'ancien français pontet, vers le petit pont.






 
Pontet (la planche du) [pčtɛ] Transmission orale Passerelle sur le canal, au lieu-dit le Pontet Planche(la dernière est en pierre) placée pour franchir le canal du moulin de St Jean, située vers le lieu dit le Pontet, dont on avait sans doute perdu le sens.
Pont Rompu (le) _ AD01, 2S 359 Hameau partagé entre les communes de Saint-Jean-le-Vieux et Pont-d'Ain, au carrefour des routes D1075 et 1084 Nom donné d'abord au pont franchissant la Losne Jolivet, plusieurs fois rompu par les crues de l'Ain au 19ème s., et qui a remplacé les Maladières.
Praz novel* [pʀɑnᴐvɛl] AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 ? Praz : forme franco provençale de pré, et novel : nouveau.
Prélcy(en) [pʀelsi] Cad. 1827 Cad. 1827, D2 _
Prenovel AD01, 3E 1535, f°65 -  1652 Voir Pré Nové _
Préllion (au) [pʀelič] AD01, 3E 3611, f°139 -  1733 Cad. 1827, A2, n°357-401 Ancien petit pré proche du quartier du Benet à Hauterive.
Prestres (la terre aux)* [pʀєtʀ] AD01, 3E 1583, f°78 - 1694 _
Prody (en) [pʀᴐdi] Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°341-418 Du patronyme d'un ancien propriétaire : Prody, ou Proty par affaiblissement de la consonne "t".
Propré (au) /Prauprot (en)

 
[pʀopʀo] Cad. 1827

AD01, 3E  1578, f°71 - 1686
Cad. 1827, A1, n°130-134

 
Graphié le pra au prou en 1686. Peut désigner le pré de la famille prou ou le pré du prost, abréviation de prévost. Déformation par perte du sens. Inondable fréquemment par l'Oiselon, était planté de bouleaux en 1686.
Puttière (sur la)


Puttière (la)
[pytiɛʀ]


[pytiɛʀ]
Cad. 1827


AD01, 3E 1532, f°43 -
1648

AD01, 3E 32388, n°12 - 1871
Cad. 1827, D4, n°3578-3657
 
_



-
Suter : Lieu sale ou puant.
 

"Aultrement en Chastelard".



Appelé aussi en Tiernot.
Queuille (sur la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D1, n°172-224 _
Ranche Rochot (en) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°1881-1949 _
Raymondiat (à la) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°1262-1322 _
Renard (la côte)* - AD01, 3E 32609, n°106 - 1902 Cad. 1827, D4, n°2894
Situé en Bois Rion
Bois pentus portant le patronyme d'un ancien propriétaire.
Ringuettes (les) [ʀěgɛt] Cad. 1827 Cad. 1827, A4, n° 820-828 Du vieux français ringue, rang, ligne, rangée. Diminutif : ringuette. Ancien parcellaire en forme de lanières.
Rion (en bois) _ Cad. 1827


AD01, 3E 1534, f°71 - 1651
Cad. 1827, D4, n°2873-2986

Bois Rion actuel
 
Désignait l'emplacement d'un pré en 1654. Rion est sans doute le patronyme d'un ancien possesseur d'avant le défrichage.
Rivaz (sur la)* [ʀivə] AD01, 3E 1516, f°295 - 1627 Partie haute entre le canal du moulin d'Hauterive au sud et l'Oyselon au nord. Sur la rive, donc nettement au dessus de la rivière.
Roy (quartier du) _ Transmission orale Quartier de Varey situé sous le Château Voir "le Rual"
Rual (le)*






 
[ʀyɑ]






_




_
AD01, 3E1537, f°80 - 1654






AD01, 3E 1505, f°CLVIII - 1614


AD01, 3E1537, f°35 - 1654
A Varey, "Chemin public du Rual à St Jean le Vieux".





Les Richerod et les Barbollat habitaient au Rual de Varey.

"Verger dessus la fontaine du Rual à Varey".

Il est généralement admis que le mot “rual” désigne un chemin, du latin ruale.

Le rual de Varey, était originellement le chemin qui montait à la citadelle de Varey. Plus tard, les quelques mas [mɑ] qui furent édifiés le long du chemin formèrent un groupe d'habitations rurales appelé  « le Rual de Varey ». On trouve des attestations du « Rual de Varey » depuis le XVIe siècle jusque dans les années 1818 et 19 où le secrétaire du Conseil municipal note dans les délibérations « la fontaine du Rual de Varey », ou encore « la fontaine du Rua de Varey ». Roy est par conséquent un paronyme de Rual qui se prononçait semblablement : [ʀyɑ].

Ruel (le)* _ AD01, 3E1637, f°101 - 1762 Sur la rive gauche du hameau du Battoir. A rapprocher sans doute du "rual de Varey"
Ruettes (chemin des)* AD01, 3E 1535, f°30 - 1652
AD01, 3E 1534, f°31 - 1651
Situé entre le mas Bergeron et Varisse AP : Ruette = Petit chemin, sentier creux.
Saint Bernard (à la) _ Transmission orale Cad. actuel : D, n°1117 Il n'y a pas, en ce lieu, d'oratoire connu sous le vocable de ce saint. Un rapport plus ou moins lointain avec le fondateur d'Ambronay ? Synonyme d'ermitage, lieu désert ?
Saint Cyr (à) _ Cad. 1827 Cad. 1827, D3, n°2782-2812 D3, n°2482-2671 Emplacement d'un ancien prieuré dédié à saint Cyriaque, dépendant de l'Abbaye d'Ambronay, résidence des Grillet et Desvignes aux 17-18ème siècles. Désignation de l'ancien vignoble attenant.
Saint Cyr (au climat de) _ AD01, 3E 1583, f°78 - 1694 Versant Est de Saint Cyr, jusqu'à la Morte _
Sainct Jean de Vieu* [sěʒădəvjø] AD01, 3E1694, f°CXVII - 1605

Sanctus Johannes de Vico (1436), Sainct Jehan de Vieu (1589)
Village de Saint Jean le Vieux Le village près de Saint Jean (l'église dédiée à saint Jean-Baptiste).

Sècheron (à) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°556-597 _
Sergatières (les) _ AD01, 25B 790 - 1748 Cad. 1827, B4, n°1249-1250 _
Sarpollières (les)


Sarpollières (aux)
[saʀpɔliԑʀ]
Transmission orale

AD01, 3E 1536, n°90 - 1653
Cad. 1827-A2,
au préllion

Situation d'une pièce de terre située à Hauterive, assujettie aux loads.
_
Sur (bois de) [syʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°598-603 Bois de châtaigniers au nord du château de Champollon. Combe Sura [syʀ] attestée en 1502 (AD01, H125). Un rapport avec Guy de Sure, 11ème abbé d'Ambronay début 13ème siècle ? Les seigneurs du Châtelard de Lhuyre, dont Hugues de Sure, possédaient de nombreuses terres autour de Varey au 14ème siècle (voir THDA, page 38).
Suraz (bois de)* [syʀ] AD01, 3E 2016, partage Vicaire - 1791 Bois de châtaigniers situé au nord du château de Champollon. Même note que ci-dessus.
Tacon (en) [takč] Transmission orale


 
Cad. actuel : ZD, n°192-194

Ancien français tacon, pièce mise à un vêtement ou à une chaussure, du germanique takko, pointe.
 

Taccon (en) AD01, 3E 1553, n°7 - 1671 Pas de situation, mais près de Cheminant. Vigne de trois ouvrées, donc de surface assez importante.
Tailliaz (la)* [tajə] AD01, 3E1501, f°156 - 1610 Cad. actuel : D, n°372-391 _
Taillets (aux) AD01, 3E 32404, n°102 - 1879 "Soit sous les Roues", très probablement les 2 roues du moulin d'Hauterive. _
Taillis (au) [taji] Cad. 1827 Cad. 1827 -B1, n°1, 2-22 De l'ancien français tailleis, « taillé ». Pour Bossard, c´est « une coupe importante en forêt ».
Tapotaz (en la)*


Tappettaz (la)*
[tapɔtə] AD01, 3E 1638, f°187 - 1765

AD01, 3E1710, n°75 - 1811
Vigne située au vignoble de Saint Cyr _
Teppes (aux) / (les) [tɛp] AD01, 3E1553,f°97 - 1694 Cad. 1827, B2, n° 309-365 Anciennes prairies.
Tiernot (en)* AD01, 3E 32388, n°12 - 1871 - Autre nom de la Puttière.
Tillaret (au)



Tilliaret (le)
_ Cad. 1827



AD01, 3E 1536, f°19 et 254 - 1653
Cad. 1827, C3, n°2149-2239 C3, n°2558

Bois communs aux habitants de la châtellenie de Varey
Ancienne forêt de tilleuls (Henri Suter).
Tilleul (la fontaine du ) [tijœl] Transmission orale

AD01, 3E 1547, f°201 - 1664
Sud de D, n°425 du cad. actuel Nommée "la Fontaine du Tilleu" dans la convention de construction du battoir à chanvre, en lieu et place de l'ancien moulin de Cheminand.
Toney (sous) [tənԑ] Transmission orale

n
Autour de D, n°1000, 1009, 1011 du cad. actuel A peut être son origine dans le patronyme présent dans la paroisse en 1677.
Tour (à la) [tuʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, A1, n°44-48 Emplacement de l'ancienne tour dite de la Biguerne ou de la Morte, à Hauterive.
Tour (vers la) [tuʀ] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n° 155 à 187. A proximité de l'ancienne tour dite de la Biguerne ou de la Morte, à Hauterive.
Tranche col (en)* _ AD01, 3E 1498, f°26-1607 Cad. 1827 E3, n° 946-995
Aussi : à la Grange Mermand
Peut-être lié à la découverte de crânes, comme ce fut le cas à la carrière de la Vigne Orset voisine, au début des années 1960.
Trezay (au)* _ AD01, 3E 1536, f°151 - 1653 "Aultrement vers la Morte" - à l'Est de Saint Cyr
Turra (la)* _ AD01, 3E 1703, n°26 - 1802 Le Battoir, au sud de la chènevière de Louis Bornex Terre et vigne de François Janéaz.
Turrel (au max)* _ AD01, 3E 1557, f°58, 1681 "Au devant de l'Eglise", coté nord, jouxte le cimetière et l'église en 1681. Du nom d'un possesseur.
Vanarel (en)* - AD01, 3E 1536, f°22 - 1653 "Au sud d'un chemin tendant au plan de Varey" Du nom d'un possesseur. Patronyme répandu dans la région au 17ème siècle.
Varey (à) [vaʀɛ] DTA : Varey, de Vareyo, 1157; Vareyaco, 1169; Varei, 1176. C1, n°302-350 C2, n°640-723 C2, n°887-1261 TTNS : Varey pourrait dériver du teuton wari, signifiant défense.
Varey (à combe de) [vaʀɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, B1, n°79-102 Anciennement Comba Jean Varey.
Varey (comba Jean) [vaʀɛ] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610

AD01, 1Q 213 biens nationaux d'Oncieu - an III

AD01, 3E 32389, n°24 - 1873
Emplacement de Combe de Varey






Pré portant le patronyme d'un ancien propriétaire/défricheur?







"Combe Jean Varey" était encore utilisé en 1873.
Varey (au pré de) [vaʀɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, C1, n°212-301 _
Varey (sur) [vaʀɛ] Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°1809-1935 C2, n°1947-47bis _
Varisse / Varysse
                 Varcy (en)*
[vaʀis] AD01, 3E 1509, f°145 - 1619 Cad. 1827, C3, n°2103-2105 _
Verchère (la) [vԑʀʃԑʀ] 1Q 213 biens nationaux d'Oncieu - an III Cad. actuel : D, n°969-971
au Battoir
Suter: De l´ancien français verchere, verchiere, verchire, «terre attenant à la ferme».
Verchère (la) [vԑʀʃԑʀ] AD01 3E 32392, n°114 -1873 Cad. 1827, B, n°999 Suter: De l´ancien français verchere, verchiere, verchire, «terre attenant à la ferme».
Verchères (les) [vԑʀʃԑʀ] AD01, 3E 1501, f°374 - 1610 Cad. 1827, A1, n°27-43 Suter: De l´ancien français verchere, verchiere, verchire, «terre attenant à la ferme»
Vergers (aux) _ Cad. 1827 Cad. 1827, C2, n°724-763 _
Vergeattière (en la)


Verdattière (la)*
[vԑʀʒatiԑʀ] Cad. 1827


AD01, 3E 1532, f°43 - 1648
Cad. 1827, C2, n°1625-1674

"Au vignoble de Varey"
Déformation de la Verdatière, ancien petit fief des Bachod, qui comprenait une maison appelée la Bachoda et le vignoble de la Verdatière. Mutation par affaiblissement du du son "d" en "j". Confirmation des confins dans une minute du notaire P. Fornier en 1641.
Vernassières (les)* AD01, 3E 1534, f°124 - 1651 Terre située à l'Ouest du chemin d'Hauterive aux Bellatons
Vieu* [vjø] AD01, 3E 1501, f°377 - 1610

Vicus subtus Varey (1325)

Village en franco provençal.
Vieux (sous) [vjø] AD01, 3E 1501, f°377 - 1610 Cad. 1827, B4, n°1268-1291 "soubz Vieu" Sous le village de Vieu.
Vigne(la grand) _ Transmission orale Cad. 1827-C2 _
Village (au) [vilaz] Cad. 1827 Cad. 1827, B4, n°1557-1558 B4, n°813-1151 _
Ville (soubz la)
         
(sous la)
[vil] AD01, 3E1501, f°157 - 1610 Cad. 1827, A4, n° 831-865 A l'aval et en dessous du groupe de maison initial ayant formé le village d'Hauterive.
Violette (la ) [viᴐlԑt] AD01, 3E 1702, f°3 - 1801

AD0, 3E 32397, n°203 - 1875
Cad. actuel : ZC, n°45-47


Au Clodet
Cad. 1827- A, n°465
Suter : Possible fausse réinterprétation d´un nom patois Vyelye Au, « vieille alpe ».
Virieu (sur le) [viʀjø] AD01, 3E1703, f°116 - 1802 Cad. actuel : ZC, n°121 Terre située au dessus d'une courbe de l'ancien tracé de l'Oiselon.
Virollaz (sur la)* [viʀɔl] AD01, 3E1501, f°157 - 1610 Situé au nord d'Hauterive, voir "sur les Virolles". Anciennes chènevières.
Virolles (sur les) [viʀɔl] Cad. 1827 Cad. 1827, A2, n°230-335 Terre située au dessus des méandres de l'Oiselon, au N. du quartier du Benet.
Vorget (au) [vᴐʀʒԑ] Cad. 1827
Cad. 1827, A2, n°151-187

AD01, 3E 34647, f°64 - 1663

Suter : Vorget : Saule, aubier, saule marsault (Salix caprea), et lieux où poussent ces plantes, gaulois *vorze, *worrike, « saule ». *Vorge en franco provençal = saule. GPFP 9800.
Vorget est aussi un patronyme utilisé au XVIIe siècle.
Transport pour Claude Vorget du Vorget fait par Isabeau Quirieu du Blanchon, lieu dit au Vorget.
Il y a donc une forte probabilité pour que le lieu dit  le Vorget tire son origine du patronyme, comme le Blanchon, les Bellatons ou les Orsets.



Date de création : 20/01/2012 @ 10:33
Dernière modification : 18/01/2017 @ 23:36
Catégorie : CONTENU - TOPONYMIE
Page lue 3829 fois
Précédent  
  Suivant