Infos diverses
CONTENU
Librairie

Ouvrages disponibles

   

PatcouvertureVol1.jpg
charles-demia.jpg
st-jean-le-vieux-delibere-1790-1921.jpg

Recherche
Recherche
Visites

 185190 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Dernières nouvelles

Complément Lyon-Genève - le 10/06/2016 @ 18:37
Le 19 avril 1736, les habitants de Saint-Jean-le-Vieux délibèrent et constatent que le grand chemin de Lyon à Genève, route royale passant par Jujurieux et Mérignat pour les voitures publiques et royales, s’est gâté et ruiné, surtout depuis la ville d’Ambronay jusqu’au bourg de Cerdon, de manière que le courrier, le rapide Chasse Marées de Lyon et tous les marchands commerçant entre Lyon et Genève ne passent qu’avec bien de peine et de danger, ce qui nuit au commerce local, et que par conséquent il est impératif d’effectuer des réparations, même pour le chemin qu’empruntent les chariots entre Hauterive et Poncin. D’un commun accord ils élisent et mandatent Jean-Claude Alexandre Desvignes, docteur en médecine demeurant au village et Maître des Postes dudit lieu, pour se transporter à Belley afin d’interpeller les autorités.
Cause entendue? Intérêt supérieur du royaume? Les deux sans doute font qu'à partir de 1742, plusieurs options sont discutées, celle passant par Cerdon ou par Avrillat, ainsi que le projet peu réaliste du redressement du chemin passant par Jujurieux, Breignes et Mérignat qui sera rapidement abandonné.
1742-Plan_route_de_Geneve_par_Jujurieux.jpg
Projet de rectification de l'ancienne route royale par Saint-Jean-le-Vieux Jujurieux Mérigniat et Cerdon - Archives départementales de l'Ain - C 1040

Chapitre : Chemins et routes vers Genève